30 km/h en ville c’est (presque) gagné !

Après les expériences pionnières des années 2000 le concept de ville 30 couvre aujourd’hui environ 15% de la population française et est entré dans sa phase de diffusion massive. Cette généralisation peut maintenant poursuivre sa diffusion ville par ville pendant … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Saint-Brieuc Ville 30 !

L’urgence climatique au cœur du projet porté par la municipalité

Saint Brieuc ville 30

Pour une ville apaisée

Une nouvelle vision du fonctionnement et de la pratique de la ville en tant que telle est impulsée pour faire de Saint-Brieuc une ville apaisée, marchable, cyclable et respirable. Des projets d’ampleur visant cet objectif sont déjà en cours : pérennisation des aménagements transitoires, réalisation de la voie verte Hentig Glas, finalisation du projet de Transport Est-Ouest, reconquête piétonne d’un réseau de places du centre-ville…

Aussi, lors des rencontres dans les quartiers, les échanges avec les riverains s’attachent très souvent à relever le souhait exprimé de voir réduire la vitesse dans les quartiers, pour un cadre de vie plus serein.

Pour une cohabitation plus harmonieuse entre tous les usagers

La déclaration d’urgence climatique votée par le conseil municipal de Saint-Brieuc le 26 octobre 2020 a notamment visé la mise en place d’un plan ambitieux en faveur des mobilités actives afin de donner des alternatives à l’usage de la voiture individuelle : rendre la priorité aux usagers les plus vulnérables dans l’espace public dans une logique de partage. De manière plus globale, la redéfinition de la place de la voiture en ville est à questionner, non pas pour la faire disparaître mais bien pour réguler sa présence et limiter ses impacts négatifs tant en termes de qualité de l’air que d’accidentologie et de sentiment d’insécurité pour les autres usagers.

Pour une meilleure lisibilité du plan de circulation

Aujourd’hui, plus de 20 % de la voirie communale est en zone apaisée (aires piétonnes, zones de rencontre et zones 30). Si le développement de ces espaces dans le centre-ville avait pour objectif de former un ensemble cohérent, homogène et lisible, force est de constater que le développement de ces zones sur les autres quartiers s’est réalisé au fil des projets d’aménagement sans qu’une lisibilité d’ensemble ait été réellement définie. Au final, au-delà du périmètre élargi du centre-ville, la succession des limitations de vitesses reste parfois peu cohérente.

98 % des rues à 30 km/h

Pour donner un nouvel élan à cette politique d’apaisement, la vitesse de circulation sera donc fixée à 30km/h sur la très grande majorité des voies de circulation, seul l’axe de la rocade urbaine (RD700 / RD712) sera conservé dans ses limites actuelles de vitesse. À compter du jeudi 30 juin 2022, Saint-Brieuc comptera 98 % de ses rues en zone apaisée. Peu de villes de la même strate de population proposent un déploiement aussi large.

Les avantages d’un tel projet sont multiples

« A Saint-Brieuc, on entend les oiseaux »

Une réduction de 20 km/h de la vitesse des usagers de la route permet de diviser par deux le bruit (de l’ordre de -3 décibels) aux abords des voies de circulation. Grace à son effet d’apaisement et de ralentissement, le passage de la ville à 30km/h a un impact positif sur l’environnement sonore.

« A Saint-Brieuc, on prend soin des autres »

La vitesse des véhicules a un impact direct sur la fréquence et la gravité des accidents car plus la vitesse est élevée, plus le champ d’attention visuelle se rétrécit et moins le conducteur a le temps pour agir. Diminuer la vitesse permet donc de sécuriser les déplacements des usagers les plus vulnérables. Aussi, la ville à 30 km/h permet un meilleur partage de l’espace pour tous les usages. Une ville apaisée, c’est aussi permettre à tous (piétons, cyclistes, enfants, personnes âgées ou à mobilité réduite) de se déplacer mieux et plus facilement, et de se réapproprier les espaces publics qui ne sont plus seulement des voies de circulation. La diminution de la vitesse des véhicules motorisées facilite notamment la circulation des cyclistes parce que leurs vitesses de déplacements sont plus

proches, et la mise en place de doubles sens cyclables sur les voiries à sens unique limite les contraintes liées aux détours.

« A 30 km/h, on arrive à la même heure ! »

Plus de fluidité : la généralisation du 30km/h permet de gagner en lisibilité sur le plan de circulation actuelle et le maintien d’une vitesse de 50km/h ou plus sur la seule rocade urbaine (RD700/ RD712) permet dans ce cadre d’identifier cet axe comme le support d’un trafic de transit. À 30 km/h, les automobilistes s’insèrent mieux aux intersections et évitent ainsi les à-coups liés aux changements de vitesse.

La mise en œuvre

D’un point de vue opérationnel et technique, le passage de la ville à 30km/h doit s’anticiper tant il peut entraîner un certain bouleversement dans les habitudes d’usage de la ville, notamment pour les automobilistes. Les équipes techniques vont réaliser la pose / dépose d’une centaine de panneaux, ainsi que le marquage au sol, afin de rendre visible cette nouvelle mesure. Des actions seront mises en place pour permettre le réemploi de ces panneaux : upcycling par des assos ou artistes, vente à d’autres communes…

Une évaluation

Une logique d’évaluation sera mise en place, dont l’objectif sera d’analyser les impacts à court, moyen et long terme de la mesure d’abaissement généralisée de la limitation de vitesse à 30 km/h. Pour ce faire, plusieurs séries de mesures seront réalisées sur des points de comptages fixes, après la mise en place de cette mesure, via la pose de radars pédagogiques. L’aménagement des rues à enjeux de vitesse importants pourra s’opérer progressivement à partir de 2023.

Un accompagnement en communication

En termes de communication, un vaste programme sera mis en place en s’appuyant sur l’ensemble des médias disponibles : réseaux sociaux, Griffon, flyers… un décompte mensuel à compter du 30 mai sera mis en place pour informer des changements à venir. Cette action pédagogique a pour objectif de préparer les esprits à cette évolution majeure. Aussi, des actions sur les marchés sont prévues pour informer sur les avantages de la nouvelle mesure et pour répondre aux questions des usagers.

Source : ville de Saint-Brieuc

Publié dans Les villes 30 | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Après Lyon, Villeurbanne envisage de passer en « Ville 30 »

Le concept de « Ville 30 », qui consiste à abaisser la vitesse de 50 à 30 km/h dans une ville, n’en finit plus de faire des petits dans la Métropole de Lyon. Après Oullins, Poleymieux-au-Mont-d’Or ou encore Lyon, le 30 mars prochain, la 2e plus grande ville du Grand Lyon planche sur la question. 

Présentée comme l’une des mesures phares de la Métropole de Lyon pour réduire l’accidentologie, la Ville 30 séduit de plus en plus de municipalités parmi les communes de la collectivité. Après Oullins en juillet 2019, Poleymieux-au-Mont-d’Or, en début d’année 2021, ou encore Fontaines-Saint-Martin au début de l’été et prochainement la Mulatière, le maire de Lyon a annoncé fin octobre que sa ville sautera le pas le 30 mars 2022

Lire aussi : La vitesse passera à 30 km/h dans les rues de Lyon le 30 mars 2022

En parcourant les près de 100 pages du plan de transition écologique de la Ville de Villeurbanne pour le mandat, dévoilé lundi 15 novembre, un passage du volet mobilité a retenu notre attention. Au milieu de la piétonnisation d’une partie du quartier des Gratte-Ciel, ou du développement de la pratique du vélo, l’expression « Ville 30 » fait son apparition. 

Lire aussi : Lyon ville 30 en 2022 : aménagements, sécurité, la maire d’Oullins décrypte « sa » ville 30

« Passer en mode « Ville apaisée » »

La municipalité dirigée par Cédric Van Styvendael évoque un « changement de paradigme » pour « passer en mode « Ville apaisée » (ou « Ville 30 »). Déployer une limitation à 30 km/h sur toute la ville, sauf sur des axes structurants où une limite de 50 km/h sera maintenue de façon exceptionnelle« . Une mesure qui s’inscrit donc dans le plan de la Ville visant à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre 20 % sur la commune, d’ici 2026. Néanmoins, pour le moment, les équipes du maire socialiste n’ont pas dévoilé de calendrier, ni dans quelle mesure la « Ville 30 » serait déployée sur le territoire de la 2e plus grande ville du Grand Lyon. 


« Déployer une limitation à 30 km/h sur toute la ville, sauf sur des axes structurants où une limite de 50 km/h sera maintenue de façon exceptionnelle »


Pour rappel, « La ville 30, c’est inverser la logique. Se dire, 30km/h, c’est la base en ville. Et quelques axes, des grands axes, sélectionnés qui restent à 50 km/h. Ce n’est pas comme une zone 30 où on définit une petite zone où la limitation de vitesse est à 30km/h. La logique est inversée« , résumait à Lyon Capitale il y a quelques semaines Valentin Lungenstrass, adjoint au maire de Lyon aux mobilités, à la logistique urbaine et aux espaces publics. 

Objectif de la Métropole : que 2/3 des habitants résident sur une commune à 30km/h d’ici 2026

Pour Fabien Bagnon, le vice-président de la Métropole en charge de la voirie et des mobilités actives, la « Ville 30 » est « un des outils pour répondre à la demande des habitants d’apaiser la voirie« . L’élu nous expliquait en juillet que « ce n’est pas le seul dispositif, mais c’est celui qui permet d’aller le plus vite et d’obtenir l’apaisement« , tout en redonnant la priorité aux piétons qui est aujourd’hui « très très peu respectée« , selon Fabien Bagnon. 

D’ici la fin de son mandat, la Métropole écologiste « aimerait bien que les 2/3 des habitants de la métropole résident sur une commune à 30 km/h« . Après Lyon et ses 500 000 habitants, le passage d’une ville comme Villeurbanne, qui abrite 150 000 personnes sur les 1 400 000 du territoire métropolitain, devrait aider la collectivité à remplir cet objectif sans trop de difficulté. 

Lire aussi : Métropole de Lyon : la Mulatière demande à passer en « ville 30 », trois autres communes aussi

Source : http://www.lyoncapitale.fr

Publié dans Les villes 30 | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Arcueil devient une ville 30

Au 1er janvier 2022 Arcueil a rejoint le club des villes 30 !

Publié dans Les villes 30 | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Lyon à 30km/h dès fin mars

Panneaux « Lyon Ville 30 » – LyonMag

Il va vraiment falloir ralentir.

C’est un aboutissement pour nous aujourd’hui », a commencé Grégory Doucet, maire de Lyon ce vendredi matin lors de la conférence de presse qui a eu lieu à l’Hôtel de Ville.

Désormais à Lyon, à partir du 30 mars, « 30 km/h c’est la règle, 50km/h c’est l’exception », a indiqué le maire écologiste. « Le 30 mars on va accélérer sur la sécurité et le confort ». Un jeu de mot qui sera répété à de multiples reprises et qui constitue désormais, la priorité de la Ville de Lyon et de la Métropole. En effet, la sécurité routière et la réduction de l’accidentologie seraient l’objectif numéro 1 de la mise en place de ce dispositif.

Dès le 30 mars, ce seront plus de 75% de lieux des accidents des derniers mois qui passeront à 30km/h. Cela représente 84% des voiries qui seront désormais limitées à 30km/h, là où avant, c’était seulement 34% d’entre-elles. Déjà approuvée par de nombreuses villes européennes comme Londres, Oslo, Bruxelles, Valence en Espagne ou encore Paris et Grenoble, la mesure permettrait de ralentir la vitesse, afin d’augmenter le bien-être et la santé de leurs habitants.

La zone 30 ne concerne pas une rue mais toute une zone où la vitesse est limitée à 30km/h, tant qu’un marquage au sol ou un panneau indiquant une autre vitesse n’a pas été rencontré. La ville établit donc la vitesse de 30km/h comme norme de fonctionnement sur la majorité du périmètre urbain. La limitation à 50km/h voire exceptionnellement 70km/h, n’est valable que dans certaines rues où des panneaux réglementaires rappelleront la limitation. Dans « des zones de rencontres », la vitesse est de 20km/h.

Selon Fabien Bagnon, Vice-Président de la Métropole, chargé de la voirie et des mobilités apactives, « la distance de freinage à 30km/h est diminuée par deux, comparé à 50km/h ». La Ville implique par ailleurs, un temps de 2 minutes supplémentaires pour un trajet d’une demi-heure et de 3 minutes supplémentaires pour un trajet d’une heure. A savoir que la mesure « Ville 30″ s’applique à tous les usagers de l’espace public : en voiture, en camionnette, en camion, à moto, en scooter, en bus, à vélo, à trottinette. Seuls les véhicules de secours ou d’urgence sont autorisés à rouler à la vitesse nécessaire pour accomplir leurs missions.

Des contrôles de police s’effectueront pendant un mois, dans un premier temps pour informer les utilisateurs de cette nouvelle mesure. Une série de radars pédagogiques sera aussi progressivement mis en place pour pré-informer les usagers. Concernant les « radars sanctions », un travail est en cours avec l’Etat et la préfecture mais les élus espèrent que cette mesure aboutira au plus tard l’année prochaine.

A travers cette nouveauté, autorisée par la Préfecture, la Ville de Lyon et la Métropole de Lyon s’engagent à un meilleur partage de l’espace public, s’inscrivant dans le cadre d’un plan d’apaisement de la ville. L’objectif est de produire une baisse de la vitesse moyenne, et les deux élus l’affirment : « l’accidentologie est absolument corrélée avec la vitesse moyenne ».

En effet, la ville à 30km/h aurait de multiples bénéfices comme l’amélioration du partage de l’espace public entre tous les usagers, une protection pour les plus vulnérables à savoir les enfants, les personnes à mobilité réduite et enfin une réduction des nuisances sonores, qui seraient divisées par 2 entre une zone à 50km/h et une zone à 30km/h.

Afin de favoriser la circulation des transports en communs, différentes mesures seront instaurées : des couloirs de bus sur l’avenue Lacassagne, Quais de la Pêcherie, Saint-Antoine, Célestins et Tilsitt seront mis en place. Certaines lignes verront arriver de nouvelles priorités au feu. Enfin, le site propre bus du Cours Lafayette, de l’avenue Rosa Parks et du Quai Joseph Gillet seront maintenus à 50km/h.

Un certain coût

La Ville finance 250 000 euros, pour les panneaux et ellipses sur le sol, mais la part la plus importante des coûts réside dans les réglages des feux. L’investissement total de cette mesure s’élevant à 3 millions d’euros.

Il serait logique de se poser la question sur les réelles intentions de cette mesure. La municipalité lyonnaise étant écologiste, la mise en place du dispositif « Lyon Ville 30″ pourrait constituer un prétexte pour créer de nouvelles mesures qui visent à réduire l’impact écologique de la ville. Eh bien concernant cette interrogation, le maire de Lyon, Grégory Doucet l’assure et le répète : « l’objectif premier est de limiter l’accidentologie ».

Le Vice-Président à la Métropole le soulignera, mais le passage en ville 30 permettrait notamment de limiter les à-coups et phénomène de freinages qui entraînent davantage de libération de C02, selon certaines études. « Cette mesure encourage notamment les usagers à changer de mode de déplacement pour passer à des modes plus vertueux », a conclu Fabien Bagnon.

A noter qu’en 2022, une dizaine de communes vont passer en « Ville 30″. Plus de la moitié des villes de la Métropole ont indiqué être intéressées par la démarche, ce qui représente 65% de la population de l’agglomération lyonnaise.

Source : lyonmag.com

Publié dans Les villes 30 | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Bordeaux est passée à 30 km/h

Depuis samedi 2 janvier, de nouvelles règles sont entrées en vigueur en matière de circulation et de stationnement à Bordeaux. Généralisation du 30 km/h Quelque 89 % des rues de Bordeaux sont désormais limitées à 30 km/h, depuis samedi, contre 37 % auparavant. Seuls … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Bilan zone 30 à Bruxelles : le nombre de victimes sur les routes divisé par deux

Le 1er janvier 2021, rouler à 30 km/h devenait la norme en Région bruxelloise. Un an plus tard, quel bilan tirer de cette mesure ? La vitesse moyenne diminue partout Tout d’abord, selon les conclusions de Bruxelles-Mobilité, la vitesse moyenne diminue partout dans … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Limiter à 30 km/heure dans la plupart des zones résidentielles ?

La Région flamande propose la zone 30 sur toutes les routes qui remplissent principalement une fonction résidentielle. Cette proposition figure dans un nouveau « cadre d’évaluation » rédigé par la ministre régionale de la Mobilité Lydia Peeters à l’attention des autorités locales. … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

L’Europe recommande le 30 km/h en ville

Le Parlement européen a souligné que l’alcool était en cause dans 25 % des décès sur la route. Il préconise d’autres mesures strictes pour atteindre ses objectifs en matière de sécurité routière. Le 6 octobre dernier, le Parlement européen a … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le déploiement de la limitation de vitesse à 30 km/h en ville prévu jusqu’en 2024 à Brive

A Brive, l‘instauration d’une vitesse maximale en ville de 30 km/h a démarré en avril 2021 et va se généraliser jusqu’en 2024 sur toutes les voies, sauf sur les axes entrants et sortants. A Brive, l‘instauration d’une vitesse maximale en … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Clermont-Ferrand passe à 30 km/h

Olivier Bianchi, le maire socialiste de Clermont-Ferrand, entame la deuxième année de son second mandat à la tête de la ville. A l’occasion de la rentrée, France Bleu Pays d’Auvergne l’a interrogé sur ses priorités, ses projets, ses souhaits pour … Lire la suite

Toutes les galeries | Tagué , , , | Laisser un commentaire