Bondy : la zone 30 étendue à toutes les rues

La mairie a pris un arrêté pour passer toutes les rues à 30 km/h, à part trois axes nationaux. L’accueil est mitigé chez les automobilistes.

BONDY ZONE30 INFOGRAPHIE

Automobilistes, levez le pied ! Toutes les rues de Bondy —à l’exception de trois axes (voir ci-contre) sont désormais limitées à 30 km/h, comme à Montreuil. La municipalité socialiste a pris un arrêté, datant du 8 août, pour baisser la limitation de vitesse… dès ce lundi !

« Les trois voies qui ne sont pas à 30 ne relèvent pas de notre compétence, précise Boujemaa El Kasmi, adjoint en charge des déplacements urbains. C’est une bonne nouvelle pour la ville, les Bondynois sont demandeurs ! »

Pas sûr, toutefois, que les quelques panneaux provisoires installés suffisent à convaincre les automobilistes de ralentir. « Je n’étais même pas au courant, s’étonne Catherine, 59 ans. Il y a un manque de communication ! » Un article devrait paraître dans le magazine municipal pour « informer les habitants », prévient l’adjoint.

« Vaut mieux être à pied ! »

Des aménagements, comme des radars pédagogiques ou des dos-d’ânes, seront installés au fur et à mesure et jusqu’en 2020 grâce à un investissement de 20 000 € par an. « Très prochainement, des panneaux 30 km/h vont être posés aux entrées de ville », confie Boujemaa El Kasmi.

Chez les automobilistes, l’accueil de la nouvelle est mitigé. Tenant ses deux enfants par la main, Christine, 36 ans, est stupéfaite à la vue d’un panneau 30 km/h sur l’avenue Pasteur. « J’ai déjà du mal à respecter les 50 km/h… En agglomération, si l’on fait attention, il n’y a pas besoin de rouler à 30. Mais je vais essayer de m’y faire ! » Nicolas, jeune conducteur de 19 ans, trouve cela « inutile ». « Vaut mieux être à pied ! Bientôt ils vont nous demander de rouler à 10 », s’emporte l’étudiant.

Mais, après quelques minutes de réflexion, Nicolas se fait moins radical. « Dans les rues où il y a deux écoles, comme Paul-Vaillant-Couturier, c’est vrai que c’est une bonne idée », relève-t-il.

« Un peu de repression, surtout de la pédagogie »

Au volant de sa Citroën C3, Nurina se réjouit de la mesure. « Les gens vont être plus vigilants. J’ai toujours peur quand les enfants traversent », confie-t-elle. Jacqueline, « très heureuse » de la mesure, espère que la limitation sera respectée. « Il faudra un peu de répression, mais surtout de la pédagogie, pense-t-elle. Les voitures rouleront de toute manière moins vite, c’est plus sécurisant pour les piétons ! »

C’est justement un des objectifs de la mairie. « Nous voulons réduire le nombre d’accidents, faire baisser la pollution, favoriser la mobilité douce et le partage de la voirie entre vélos et voitures », indique Boujemaa El Kasmi.

Des bilans seront établis à travers les conseils de quartier. Un sondage pourrait également être lancé « avant la fin du mandat ». Et si les retours sont négatifs ? L’adjoint prévient : « Nous ne reviendrons pas en arrière. »

 

Source : http://www.leparisien.fr

Galerie | Cet article, publié dans Les villes 30, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s