30 km/h et sécurité

On doit souvent se justifier pour demander des limitations à 30 km/h, mais la vraie question est plutôt ; pourquoi 50 km/h dans les quartiers et centres-villes ?

Permettre des pointes à 50 km/h dans les lieux de vie n’a en effet aucune justification :

–          les pointes de vitesse à 50 km/h au travers des quartiers ou des centre-villes, du fait des nombreux points de ralentissement (stop, feux, encombrements, manœuvres etc.) n’ont dans la plupart des configurations aucun effet sur les temps de parcours (voir ici),

–          en revanche le 50 km/h est incompatible avec la vie locale, que ce soit en terme de sécurité, de bruit ou d’émissions de polluants locaux engendrés par les fortes accélérations inutiles.

Distances d’arrêt :

A 30 km/h il faut 13m pour s’arrêter alors qu’à 50 km/h l’automobiliste aura parcouru 14m avant même d’avoir commencé à freiner !

 

Vitesse et gravité du choc

Lors d’un choc avec un piéton ou un cycliste à 50 km/h le risque de décès est multiplié par 9 par rapport à un choc à 30 km/h !

risque deces vitesse

La probabilité d’être tué d’un piéton lors d’une collision avec une voiture de tourisme croît très rapidement avec la vitesse :

risque deces vitesse CERTU