Quéven passe à 30

Impossible de passer à travers, samedi. Les Quévenois et tous les conducteurs qui passaient par la commune étaient immédiatementinformés : Quéven roule désormais à 30km-h. La réflexion sur le sujet a démarré en 2009, et les nombreuses remarques des riverains et des parents d’élèves sur les excès de vitesse continuels n’ont fait qu’accélérer la décision des élus. Au printemps, les travaux ont été lancés. En complément d’une signalisation réglementaire, les rues concernées font l’objet d’aménagements appropriés qui incitent à ralentir. Les différents types d’aménagement sont adaptés à la largeur de la voie et sont accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Le programme global d’aménagement des zones 30 s’étend également aux principaux villages de la commune: Kervégant, Kergavalan et Kerdual.

Portes d’entrée zone 30

Au total, 26 «portes d’entrée zone 30» sont installées, mais quelques voies urbaines échappent à cette règle. La circulation y sera limitée à 50km-h: rue Jules-Simon, la Butte-aux-Lièvres, la Châtaigneraie, les zones artisanales… L’objectifest de sécuriser les déplacements et améliorer le cadre de vie, dans la logique de l’Agenda 21, par lequel la commune s’engage à soutenir les déplacements doux. L’extension des zones 30 est en effet un moyen d’action privilégié, qui contribue à faire évoluer les comportements et réduire la vitesse. Il facilite la cohabitation entre piétons, cyclistes et véhicules motorisés, et permet un meilleur équilibre entre la vie locale et la circulation.

Source : http://lorient.letelegramme.com/local/morbihan/lorient/couronne/queven/amenagement-la-cite-ne-depasse-plus-les-30-km-h-03-07-2012-1760922.php

Galerie | Cet article a été publié dans Actualité, Les villes 30. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quéven passe à 30

  1. carl dit :

    un autre exemple, à vérifier toutefois

    Indre-et-Loire – Chinon – Vie de la cité Le centre-ville devient une zone de rencontreNR 30/06/2012 Un nouveau plan de circulation entre en vigueur dans le centre-ville de Chinon dès ce lundi 2 juillet. Appelée “ zone de rencontre ”, la zone 20 devient la règle.
    A l’intérieur de la zone de rencontre, comme ici, rue Carnot les cyclistes auront le droit de prendre les sens interdits (à l’exception des places). Les panneaux sont en place : dans un carré bleu, la (petite) voiture cohabite avec un (grand) vélo et un (très grand) piéton. Le rond rouge encercle la vitesse à ne pas dépasser : 20 km/h. « L’idée n’est pas d’avoir le nez sur son compteur… C’est davantage un état d’esprit : être toujours dans le respect de l’autre, et ce quel que soit son mode de déplacement », insiste l’adjoint au maire, Franck Hennebel, qui entend déjà les critiques. Il souligne : « le piéton est le premier prioritaire, vient ensuite le vélo et enfin l’automobiliste ou le conducteur d’engins à moteur. L’objectif est de sécuriser la circulation des personnes les plus fragiles, les piétons – auxquels les personnes en fauteuil sont assimilées – et les cyclistes. Cette évolution a également pour but d’encourager tous les déplacements doux : le centre-ville n’est pas très adapté aux voitures, il est préférable de la laisser le plus possible de côté. » A la limitation de vitesse et à cette notion de priorité s’ajoute le principe du double sens cyclable : concrètement les vélos ont le droit d’emprunter les rues en sens interdit. Des zones de rencontre existent déjà dans le centre-ville de Chinon : le premier tronçon avait été inauguré avant l’été 2009. Il concerne notamment les rues Jean-Jacques, Voltaire et Haute-Saint-Maurice. La rue du Puy-des-Bancs avait également basculé vers cette zone 20. « Dans le centre-ville, on avait de tout : de la zone piétonne, de la zone 20, de la zone 30 et des parties limitées à 50. Il nous a aussi semblé important d’homogénéiser la réglementation », souligne Franck Hennebel, adjoint au maire délégué au « partage de l’espace public ». – Les quais ne sont pas concernés – Les zones piétonnes le restent mais toutes les autres rues du centre-ville historique passent en zone 20. Elles sont situées entre les quais (où la réglementation ne change pas) et le coteau ; entre la place Jeanne d’Arc et l’avenue François-Mitterrand (qui n’est pas concernée non plus). « Rien ne change pour le stationnement ni pour l’accès au centre-ville », souligne Franck Hennebel, qui estime que cette évolution va se faire « en douceur ». Voir le plan des rues concernées sur notre site http://www.lanouvellerepublique.fr Valérie Pernette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s