Neuchâtel va généraliser le 30 km/h et diminuer la circulation de 5% par année

La Ville de Neuchâtel a pris à une année d’écart plusieurs décisions importantes pour modérer la circulation (en vitesse et en volume) pour atteindre les objectifs de la société 2000 Watts  et pour développer la mobilité cyclable.

  1. diminution de la circulation motorisée de 5% par an
  2. passage progressif au 30 km/h généralisé, sauf exceptions
  3. développement de la mobilité cycliste

Le Conseil général (délibératif) de Neuchâtel a validé lundi 28 septembre 2020 un rapport sur le développement de la mobilité cyclable. Les élus ont décidé de faire passer progressivement une grande partie de la ville à une vitesse limitée à 30 kilomètres par heure, ce qui favoriserait les vélos.

Le 30 km/h comme référence en matière de vitesse, le 50 km/h devant relever désormais de l’exception, mais de nouvelles pistes cyclables ne seront pas forcément créées sur l’ensemble du territoire. La conseillère communale en charge de l’urbanisme en ville de Neuchâtel, Christine Gaillard, détaille cette stratégie dans La Matinale de la Radio romande.

Le rapport du 31 août 2020 indique page 8 que « de manière générale, notre Conseil a la volonté de gérer l’ensemble du réseau routier de notre ville selon les règles des zones 30 ou vitesse 30km/h ― le 50 km/h devant relever de l’exception sur les tronçons où cela fait du sens (…) »

Gagnant – gagnant

La limitation sera donc basse pour permettre de « se partager la chaussée, c‘est la manière la plus rapide et meilleure marché pour sécuriser les itinéraires à vélo », assure Christine Gaillard à la RTS.
Celle-ci ajoute: « Quand on a 10% de plus de vélos, on a aussi 5% à 10% de moins d’automobiles, donc on est gagnant-gagnant. »

Axes phares du Plan directeur de la mobilité cyclable

Diminution de la circulation de 5% par an

Le Conseil communal de Neuchâtel (exécutif) a accepté  en septembre 2019 une motion visant à réduire chaque année de 5% la circulation motorisée individuelle sur son territoire. La mesure sera effective dès 2020 et jusqu’en 2035.

Pour atteindre les objectifs d’une société à 2000 watts d’ici 2050, un rapport du législatif communal préconise une réduction des carburants. A Neuchâtel, 62% des personnes actives se rendent à leur travail en voitures. Diminuer chaque année de 5% le trafic d’automobile privé permettrait de le diviser par deux d’ici 2035.

Le Conseil communal doit désormais étudier les actions nécessaires pour favoriser la mobilité douce. Les incitations devront également viser le trafic de transit y compris celui qui passe par les autoroutes. Une circulation sur laquelle le législatif n’a que peu d’influence.

Sources : https://rue-avenir.ch

Cet article, publié dans International, Les villes 30, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s