L’aménagement de la ville 30

Comment passer de quelques zones 30 à la ville 30 ? Peut-on changer d’échelle en gardant le même type d’aménagement ?  Y-a-t-il des dispositifs universels ? Voici quelques questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

La ville 30 en 30 ans ou en 3 mois ?

Les zones 30 ont été pensées à l’origine pour des points très particuliers tels les abords d’écoles ou les rues commerçantes. Les préconisations d’aménagement visaient alors autant la modération des vitesses que la requalification des espaces, ce qui a conduit à de très belles et coûteuses réalisations, mais a de fait constitué une entrave à l’idée de généralisation.

Faire la ville 30 par petits pas avec des aménagements qualitatifs prend 30 ans, c’est ce qu’ont fait Lorient et Sceaux par exemple. Mais il est possible d’aller beaucoup plus vite à condition de changer d’approche : instaurer la ville 30 rapidement avec des aménagements légers et de la communication afin de marquer les esprits et d’acter que l’on a changé de monde, puis au coup par coup, au gré des rénovations de voirie, passer les aménagements en dur et en beau (après avoir pu expérimenter et ajuster les configurations). Zollikon (Suisse) est ainsi passée à 30 en 2 mois en 2004 et Fontainebleau en une journée en 2010 !

Marquer l’entrée des quartiers

Depuis les boulevards restés à 50 km/h, il est indispensable de marqué l’entrée des zones 30 avec un effet de porte. Une simple jardinière ou des bornes souples et de la peinture feront l’affaire dans un premier temps. A plus long terme c’est le passage piéton surélevé ou le trottoir traversant qui semblent s’imposer : le seuil à franchir constitue un très bon effet de porte, modère physiquement les vitesses, et rétablit une continuité pour les piétons. Symboliquement c’est le renversement des valeurs cher à la ville 30 qui s’exprime: c’est à l’automobiliste de faire un effort pour traverser le cheminement piéton et non l’inverse.

entree

Dans les quartiers à 30

En section courante on trouve des cousins berlinois et/ou du stationnement alterné qui peut convenir pour de faibles trafics. Des dispositifs d’écluses avec by-pass vélo, des bandes cyclables et des plateaux dans des rues inter-quartiers plus larges et plus fréquentées. Le double sens cyclable, obligatoire en zone 30, permet entre autre d’améliorer le respect du 30 dans les rues à sens unique, l’automobiliste étant contraint de partager  la rue. Aux intersections c’est le régime de priorité à droite qui prévaut, éventuellement renforcé par un carrefour surélevé, ou un mini giratoire.

quartier

 Ville 30/50 ou Ville 30 : le traitement des boulevards

Les boulevards peuvent être laissés à 50 km/h avec des passages à 30 au droit des écoles par exemple, ou bien être intégralement limités à 30 comme à Fontenay aux Roses. Coté aménagements, la limite à 50 km/h nécessite de séparer les cheminements des cyclistes.  Ceci s’obtient par la création de bandes cyclables, éventuellement dans le seul sens montant en cas de manque de place (Sceaux, Fontenay), des pistes entre trottoir et stationnement, ou des couloirs bus-vélo.

boulevard

Des aménagements légers pour démarrer

Pourquoi attendre de nombreuses années qu’une chaussée soit rénovée pour agir ?  La stratégie des aménagements low cost présente plusieurs intérêts. Elle permet un gain de temps dans les discussions budgétaires, et pendant la phase de concertation puisque les dispositifs sont non définitifs et ajustables. Enfin, le passage en dur des aménagements bénéficiera des enseignements tirés de l’expérience.

Ces aménagements légers permettent de créer très facilement des chicanes ou écluses (en n’oubliant pas le by-pass vélo). Le rétrécissement de chaussée au droit d’un passage piétons, en particulier sur des itinéraires menant à l’école, procure un double effet : ralentissement du trafic et réduction de la longueur de traversée. Enfin des balises permettent de créer à peu de frais un cheminement piéton protégé dans une rue dépourvue de trottoirs.

leger3

Voir le dossier complet sur la stratégie d’aménagements légers proposé par l’association La Vie à Vélo.

Pour aller plus loin

En ligne

le guide des bonnes pratiques d’aménagement de Rue de l’Avenir

les albums photo de villes 30, ainsi que des photos supplémentaires d’aménagements

– Vélobuc    : site très complet proposant de nombreux exemples d’aménagements

– les fiches du Certu

actes de la journée d’études sur les écluses et chicanes (en lien avec la parution du Guide Certu)

Ouvrages du CERTU

Zone 30 des exemples à partager, 2006. Guide des coussins et plateaux, 2000, Guide des chicanes et écluses sur voiries urbaines, 2012

 

Galerie | Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’aménagement de la ville 30

  1. carl dit :

    Un travail de longue haleine, certes, mais qui avance plutôt bien dans le val de Loire.
    Il suffit de faire le tour de la presse locale pour découvrir, tous les jours, des villes qui optent pour des modérations de vitesses.

    A contrario, un accident mortel récent, à Romorantin est un révélateur de nombreux dysfonctionnements dans une départementale en ligne droite sans aucun aménagement.

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/03/31/Loir-et-Cher-percute-par-une-voiture-un-pieton-decede-a-Romorantin-1393354

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s