La baisse des limitations de vitesses au programme du gouvernement

Pour des questions de sécurité, mais également environnementales, les limites de vitesse pourraient être abaissées en ville et sur autoroute.

villes30

 Il y a une semaine, Manuel Valls jugeait « inéluctable » une réduction des limites de vitesse sur le réseau principal, secondaire mais aussi en ville. Le ministre de l’Intérieur en est convaincu : « passer de 130 à 120, passer de 90 à 80, etc., entraînera une baisse de la mortalité et de l’accidentologie. »

Réduire les gaz à effet de serre

Un autre argument, écologique celui-là, pourrait favoriser cette décision. Le conseil national du débat sur la transition énergétique préconise d’abaisser en France les limitations de vitesse de 10 à 20 km/h sur les autoroutes et de 20 km/h en ville au nom de la sécurité et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

15 propositions

Cette instance, qui réunit plus de 110 représentants des services de l’Etat, des syndicats et des ONG, se réunit ce jeudi pour débattre des recommandations finales du débat engagé en novembre dernier sur l’avenir énergétique de la France.

Au nombre des quinze propositions figure celle « Pour une mobilité durable » (n°6) qui relève que « le secteur des transports est le deuxième plus gros poste de consommation finale d’énergie, essentiellement sous forme de pétrole ».

110 km/h sur autoroutes

Pour « favoriser l’évolution des comportements » et contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air, il est proposé, « après étude d’impact », de limiter les vitesses sur les autoroutes de 130 km/h à 120 ou 110 km/h et sur les routes de 90 à 80 km/h.

 30 km/h en ville

En ville, la vitesse serait abaissée de 50 à 30 km/h sur 80 % de la superficie des zones urbaines et serait de 50 km/h sur leur partie la moins centrale.

« Naturel » et « bénéfique »

Le débat divise déjà entre défenseurs des automobilistes et défenseurs de la sécurité routière. Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière pense que « c’est une excellente initiative, qui est en cohérence avec la politique du gouvernement. Quand il y a limitation de la vitesse, il y a mécaniquement une baisse du nombre de tués sur les routes. » Et concernant les éternels accro de la vitesse qui refusent toute contrainte : « ce sont les mêmes qui refusaient il y a quarante ans de mettre leur ceinture », souffle la présidente de la Ligue contre la violence routière

Europe Ecologie-Les Verts (EELV) salue un projet « bénéfique ». « C’est naturel que le débat national sur la transition énergétique pose la question de la consommation d’énergies fossiles », a estimé le secrétaire national du mouvement, Pascal Durand, sur Europe 1.

« C’est 70 milliards d’importations sur notre commerce extérieur, c’est la nécessité de baisser nos émissions de gaz à effet de serre et c’est aussi le fait de faire baisser dans les centres-villes la concentration de particules et tout ce que ça entraîne en termes de santé publique ».

Source : Ouest France

Galerie | Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s