Deux nouveaux adeptes du 30 km/h en centre-ville

Toujours moins vite en ville : à Nanterre et Courbevoie, des travaux sont en cours pour aménager la voirie en zone 30.

z30nanterre

Des palissades, des rues coupées, de nouveaux pavés. Depuis le 29 juillet, le centre-ville de Nanterre est en travaux afin d’aménager une zone de circulation limitée à 30 km/h. L’objectif? Créer une meilleure cohabitation entre les automobilistes, les piétons et les cyclistes, mais également faciliter la desserte piétonne des gares RER de Courbevoie et de Nanterre-Ville, très fréquentées aux heures de pointe.

De la rue Henri-Barbusse à la rue Raymond-Barbet en passant par la rue Maurice-Thorez, toutes les artères du quartier du vieux Nanterre sont concernées. La création d’une zone 30 s’accompagne de la réfection de la chaussée et d’une mise en circulation à double sens pour les vélos. Il faudra au moins un mois pour rendre le centre-ville accessible à tous.

Créer une atmosphère plus sûre

Côté Courbevoie, c’est la rue Jean-Pierre-Timbaud qui connaît des travaux d’aménagement. De l’élargissement des trottoirs à la création de plateaux surélevés au niveau des carrefours obligeant les voitures à ralentir, « l’idée principale est d’avoir un lieu où la circulation est ralentie, pour créer une atmosphère plus sûre et plus conviviale. Cela renforce la sécurité aux abords des carrefours et réduit les nuisances sonores », explique-t-on en substance dans les deux mairies. Et de préciser que, question sécurité, « à 30 km/h, le contact entre un piéton et une voiture est six fois moins dangereux qu’à 50 km/h ».

Des précautions plutôt appréciées par Didier, 59 ans, qui habite en plein centre-ville de Nanterre : « Je trouve le passage en zone 30 très bien. En tant que piéton, ça me rassure. Par contre, ça va sûrement déranger les automobilistes. Au début, ils vont râler car 30 km/h, ce n’est pas beaucoup. Mais si dans toutes les villes ils pouvaient faire ça, ce serait super », témoigne-t-il. Vincent, 33 ans, travaille rue Maurice-Thorez depuis huit ans et se dit très satisfait des travaux. « Je suis pour. Déjà, en centre-ville, avec le monde, rouler à plus de 30 km/h, c’est inconscient. Donc c’est bien que cela devienne officiel. En plus, c’est une ligne droite avec beaucoup de priorités à respecter et pourtant, les voitures y roulaient très vite. »

A Fontenay-aux-Roses, qui faisait office de précurseur en passant l’intégralité de ses rues en zone 30, en 2003, le sujet fait consensus, les chiffres lui donnant raison : en dix ans, le nombre d’accidents a été diminué par trois.

Source : Le Parisien

Galerie | Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s