Bohars. La « Zone 30 » dans le bourg crée la surprise

Une floraison de panneaux s’est épanouie ces derniers jours à Bohars (Finistère /3500 habitants). Pour une circulation « apaisée », la vitesse est limitée à 30 km/h. Une nouveauté qu’il va falloir assimiler !

bohars

Aux entrées du bourg, il y a désormais des panneaux flambant neufs et l’inscription « Zone 30 » en grandes lettres blanches, peintes à même la chaussée. Difficile de les louper d’autant que, non loin, un grand panneau temporaire indique : « Attention, vitesse modifiée. Vous rentrez dans une zone à circulation apaisée. »

Coup d’accélérateur

Pour l’apaisement, il faudra attendre encore quelques jours… Une bonne partie des automobilistes ne semblent pas avoir renoncé au grand coup d’accélérateur entre deux dos-d’âne. Voire à klaxonner celui qui respecte la limitation à 30 km heure…

« C’est difficile de s’y retrouver, estime ce Brestois croisé près d’un carrefour. En venant de la Penfeld, il y a trois ou quatre panneaux. Un coup c’est 30 km/h, un coup c’est 50 km/h ! » En haut de la rue François-Drogou, le giratoire de Kerguillo est un exemple en la matière. La route qui va vers Kerrognant est limitée à 30. Celle qui va vers le bourg de Bohars, à 50..

Ce petit-fils d’un ancien maire habite Saint-Pierre, mais revient souvent sur la commune où il a grandi. « Et ça change à chaque fois. Côté circulation, j’ai parfois du mal à m’y retrouver, plaisante-t-il. De toute manière, à partir d’un certain âge, on va toujours à 30 ! »

« On va se faire doubler par les vélos »

Du côté de l’hôpital de Bohars, ce n’est pas plus simple. En s’éloignant du bourg par la rue de Lez-Huel, il y a trois injonctions en l’espace de 200 mètres : 30, 50 puis la départementale 26 limitée à 70 km/h sur ce tronçon.Fanny, venue faire son jogging dans l’allée des Noisetiers, n’a rien remarqué. « Vous êtes sûre ? 30 km/h, c’est vraiment pas vite. On va se faire doubler par les vélos… »Cela oblige surtout à rouler l’oeil vissé sur le compteur pour ne risquer l’excès de vitesse.

Simon, facteur en camionnette jaune, avait remarqué les nouveaux panneaux. « Dans le cadre de mon travail, personne ne m’a prévenu, mais j’avais lu cela dans la presse », dit-il, en regrettant simplement ce manque d’information.

Plutôt favorable à la limitation de vitesse, il y voit aussi l’avantage de mieux identifier la commune de Bohars, à la limite de plusieurs territoires. « Regardez ces panneaux, dit-il en tendant le bras devant le carrefour de la route de Keramézec. Il y a la limitation à 30, mais aussi le panneau d’entrée dans la commune qui n’existait pas avant sur ce petit chemin. »

« Ça va leur faire drôle… »

« Quand tout le monde l’appliquera, ce sera une initiative intéressante qui permettra de gagner en sécurité », commente ce Boharsien, baguette de pain sous le bras. Habitué des randonnées, il doit souvent s’écarter de la route pour ne pas se faire renverser. « Les agriculteurs avec leurs gros tracteurs ne sont pas les derniers à rouler vite. Ça va leur faire tout drôle. Ils vont devoir s’adapter… »

C’est le cas aussi du centre René-Fortin. À quelques mètres des avertissements, l’hôpital affiche un joli panneau de vitesse limitée à 30 km/h devant l’entrée du parking. Voilà bien le seul panneau 30 de la ville qui n’a plus d’utilité !

Source : http://www.ouest-france.fr/

Galerie | Cet article, publié dans Les villes 30, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s