Paris bientôt à 30 km/h

Après sa demande d’abaisser la limitation sur le périphérique à 70 km/h, la Ville de Paris doit annoncer mi-novembre une série de mesures antipollution comprenant en particulier une modération des vitesses.

la Ville envisage sérieusement d’abaisser la vitesse à 30 km/h sur des voies secondaires ainsi que sur certains Grands Boulevards (IXe et Xe). Paris étant un cas particulier dans bien des domaines il est normal qu’elle échappe également au modèle classique de la ville 30. Dans le schéma classique ce sont les quartiers qui sont aménagés en zones apaisées tandis que la plupart des boulevards restent à 50 km/h. Or à Paris, avec la congestion et le nombre de carrefours à feux, il arrive bien souvent que la vitesse pratiquée sur les boulevards soit inférieure à celle des quartiers !

«Oui, une réflexion est en cours sur la réduction de la vitesse à Paris», confirme, l’adjoint au maire René Dutrey, en charge du développement durable. « Toutefois, pour le moment, aucune décision n’a encore été prise ». « Cela fait des années que l’on réfléchit à diminuer la vitesse à Paris », rappelle le député vert Denis Baupin. De toute façon, on s’y déplace en moyenne à 17 km/h depuis déjà une trentaine d’années!» Selon l’élu, il faut désormais inverser la logique qui prévaut. «La limitation à 50 km/h doit maintenant devenir l’exception au lieu d’être la règle en ville.»

Le maire du IIe arrondissement, Jacques Boutault, trouve que le projet de la Mairie «est une bonne idée», mais il estime toutefois que celui-ci n’est pas assez ambitieux. «Il faut aller encore plus loin et créer, comme nous l’avions proposé dès la première mandature, en 2001, une vaste zone 30 dans le centre de la capitale.» Pour l’heure, 20% du territoire parisien l’est déjà.

Objectif: «Diminuer la pollution qui tue les habitants»,

martèle Jacques Boutault. Pour Denis Baupin, l’intérêt principal de l’abaissement de la vitesse envisagée par la Ville est surtout la diminution de l’accidentologie. «Mais c’est aussi un moyen de réduire le bruit et d’améliorer la qualité de l’air.» S’appuyant sur les résultats de récentes études réalisées en Allemagne, le député explique que réduire sa vitesse à 30 km/h «permet de limiter la quantité de particules fines remises en mouvement au passage des voitures.

Quoi qu’il en soit, cette réduction de la vitesse à Paris s’inscrit dans un programme plus vaste visant à faire respirer un peu mieux la capitale. Mi-novembre, la Ville doit ainsi annoncer au prochain Conseil de Paris une «batterie de mesures antipollution, la saison 2 des zones d’action prioritaire pour l’air, en quelque sorte», résume René Dutrey.

Quelques chiffres sur les vitesses pratiquées à Paris

Tout d’abord la vitesse moyenne enregistrée à Paris est de 15.2 km/h en 2010 sur un réseau de 196 km d’axes équipés de capteurs :

Si l’on regarde maintenant ce qui se passe sur les grands axes on obtient des vitesses comprises entre 10 et 16 km/h :

Enfin, on pourrait imaginer que les moyennes sont biaisées par la congestion des heures de pointe, mais le graphe suivant montre que même par circulation fluide la vitesse moyenne est inférieure à 18 km/h :

Concernant l’autre débat à propose de l’abaissement à 70 lm/h sur le périphérique, rappelons que la vitesse moyenne constatée en 2010 y est de 37 km/h et entre 38 et 45 km/h quand la circulation est fluide selon l’Observatoire des déplacements de Paris.

Sources : Le Figaro, transports.blog.lemonde.fr,Ville30.org

Galerie | Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s